Connect with us

News

Juste Misterjack a le poil hérissé face l’amateurisme des artistes gabonais.

Publié il y a

le

Depuis de nombreuses années le sujet du respect des codes d’exploitation des musiques mises en  ligne par des producteurs et beatmakers par les artistes gabonais a toujours été un sujet qui suscite de nombreuses réactions. Face au regain de la pratique, le réalisateur Juste Misterjack sort du bois pour inviter les à se conformer pour mieux jouir de tous leurs droits d’exploitation des musiques. Vous avez ci – dessous l’intégralité de son post sur son compte Facebook à ce propos.
Il n’y a qu’au Gabon que les artistes téléchargent les beats sur internet(YouTube) et font les sons officiel avec ça et font même les clips 😒 y’a même encore le tag de droit d’auteur du producteur de la musique qui montre que la prod n’a pas été acheter.
Les gars achetez les licences , lorsque vous voyez les beats gratuit sur internet il y’a toujours un lien pour acheter les licences pour que le beat devienne votre propriété et que vous puissiez manger les droits oklm sinon quand le son fait un carton 100% des droits reviendront aux beatmaker.
Les Beats gratuits que vous voyez sur internet ne sont pas gratuit lorsque c’est pour pour une utilisation commerciale c’est une démo que le producteur met justement pour que vous puissiez l’acheter si vous êtes intéressé et recevoir la licence d’exploitation sur tous les supports et toutes les plateformes.
On dirait vous ne faites pas la musique pour gagner de l’argent deh vous êtes quand même étrange“.
Ethan Machado.

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mais aussi...