Connect with us

News

King Ovono et Kôba Building font table rase du passé.

Publié il y a

le

Les observateurs de la culture urbaine du début des années 2000 se souviennent encore du temps où Danger Productions, portée par Shad’M aka King Ovono , avait décidé de clasher Black Kôba aka Kôba Building, sociétaire d’Eben Entertainment. Une confrontation qui avait contraint le rap local à adopter un nouveau tournent de son histoire.

Pendant que le single “Qui Veut?” dominait les chartes à travers le pays voire au – delà, une rivalité sans précédente va naître entre deux MCs, Shad’M et Kôba. Le premier et sa production vont sortir “Black Boa” en réponse à “Qui Veut?”. Très vite, le mieux hip – hop s’enflamme. Jamais auparavant on avait eu droit a une confrontation. C’est aussi une confrontation entre deux stratèges Danger (Christian Alex Nkombegnondo) et Eric – Amar Benquet.

Je me rappelle encore les discussions avec mes frères à essayer de départir les deux protagonistes. Cette confrontation a dominé la scène locale à un niveau où elle a permis à bien d’autres artistes de se faire connaître. Ce fut le cas de Mugang Kanibal, qui se fit connaître en s’engageant dans ce feud avec un titre tirant sur Shad’M et Kôba. Il faut reconnaitre qu’au – delà des rivalités commerciales entre MovaizHaleine et Raaboon, etc, celui entre King Ovono et Kôba Buiding tenait d’une détestation véritable.

C’est presque qu’avec beaucoup de satisfaction que les fans des deux artistes ont pu apprécier à la fin de la semaine dernière l’acte de réconciliation entre les deux. Il ne serait pas anodin d’apprendre que la foi, chrétienne pour King Ovono et musulmane pour Kôba Building, soit le moteur de l’enterre officiel de la hache de guerre.

Pour Tromatix, Séif Mostley.

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mais aussi...