Connect with us

Clips

Chris Da Crazy emprunte sa plume à “B.I.G”!

Publié il y a

le

Premier single de l’année pour Chris Da Crazy, “B.I.G” sort quatre mois après “Çà peut fait mal”. Un freestyle qui sonne juste à un moment où le pays connait une crise sociale d’envergure avec la frustration qui est de plus en plus présente au sein de la population.  

“Laisses – moi vider mon sac”, clame l’interprète de “Lyrics Stricts”. Chris Da Crazy revient une énième fois à travers “B.I.G” exprimer le mal – être des jeunes gabonais à l’heure de “ la course à l’émergence“. Il y dénonce la paupérisation de masse qui endette les plus vulnérables. Malgré l’engagement et la volonté à sortir du pivot, atteindre le barème nécessaire reste une chimère. Les multiples déceptions ont endurci nombreux parmi les anges.

Le MC invite également chacun à assumer ses échecs. “Niquer nos vies, c’est ce qu’on fait de mieux// Jouer ou se prendre la main, on tente de faire les deux// Tu prends deux voies, t’as la moitié du résultat// Donc, si tu tombes, n’accuses pas le manque de table – bancs au Lycée d’Etat//.”  Comme qui dirait, on ne peut servir deux maîtres à la fois, il faut faire un choix, l’assumer jusqu’au bout. Par la même occasion, il balance sur la désertion des rappeurs gabonais. Ils ont abandonné leur mission d’éveilleurs des consciences pour s’offrir à la facilité dans leurs productions.

Enfin, le son “B.I.G” est extrait du projet “Fichiers Perdus” sur lequel travaille l’artiste et sa sortie en ce 9 mars 2020, commémore également l’assassinat il y a 23 ans du rappeur américain, originaire de Brooklyn (NY) The Notorious B.I.G, assassiné le 9 mars 1997 à Los Angeles en Californie. La production musicale porte la signature de Chris Da Crazy. La vidéo a été réalisée par  AJ Feelmz.

Pour Tromatix, Séif Mostley.

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mais aussi...