ÉvènementsEn avant

Airtel Trace Music Star : les finalistes locaux connus!

Après le succès de la première édition, Airtel Trace Music Star, qui entend détecter le jeune talent de la musique africaine pour le soutenir et le promouvoir, lancée pour cette année depuis février concerne dix pays africain : la RD Congo, le Gabon, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Nigeria, la Tanzanie, la Zambie et pour la première fois le Niger.

Lors de la première finale panafricaine de 2015, qui a tenu ses assises à Nairobi au Kénya et parrainée par la méga star américaine Akon, c’est le jeune prodige tanzanien Mayunga Andrew Nalimi qui fut l’heureux gagnant de la compétition. Localement, Shan’L fut victorieuse de Queen Koumb, Tony, Grâce et Aude. Laquelle victoire lui permis de participer à la finale panafricaine en présence d’Akon.

A l’issue des présélections lancées depuis le mois de février 2016, sur un peu plus de 4000 appels, seuls cinq candidats ont été retenus pour la finale locale. Il s’agit de Tsomnon Ginaëlle, Franck Moukétou, Chandrika Adidet et Leila Bella Ossima et Arnaud Eyagha Edzo, qui est le seul parmi les finalistes à avoir déjà une certaine notoriété artistique sur le plan national.

A ce sujet, Edgar Yonkeu le Directeur Général de Direct Prod le représentation de Trace au Gabon a tenu à rappeler les conditions qui ont prévalu au choix de ces différents artistes. En effet, le concept étant « Call – Sing – Win », il est donc question pour le jury de prendre en compte la dextérité vocale, la technique et l’originalité, associé à un code.

Remercient le professionnalisme du jury composé d’Eric Benquet, patron d’Eben Radio et du label Eben Entertainment, Didier Dafreshman, CEO d’Urban FM/Tromatix, des artistes Dany Maggeintha et Naneth, M. Yonkeu a tenu à rappeler que : « les votes sont remis à zéro » ainsi, les seuls votes qui compteront sont ceux qui seront enregistrés au numéro court « 609 » dans la période comprise entre le 19 avril et le 6 mais 2016.

Il ne reste plus qu’à souhaiter bonne chance aux différents finalistes locaux, tout en espérant que le vainqueur remporte également la finale panafricaine qui pour le conduire à Atlanta à la rencontre de la marraine de cette édition Keri Hilson.

Pour Tromatix, Séif Mostley.

Previous post

Live by Urban FM - Tromatix Show

Next post

Zion Stylei

Tromatix

Tromatix

0 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *