Ce qu'on en pense

BGMFK , le travail paie…

Vous connaissez l’adage qui dit ‘’tout vient a point nommé a celui qui sait attendre’’? Eh ben le groupe BGMFK (Brain Gang Mother F**k) en est un exemple. Il y a quelque temps encore les sociétaires du groupe se battaient afin de pouvoir proposer plus de qualité dans leur musique et c’est fait.

On connaissait déjà le flow et la dégaine de Young TROY découvert sur ‘’Isolé’’ puis nous sommes tombés sur la voix de Jey RSPCTME.

Alors managé par Boo DEE, il avait sorti la vidéo du titre ‘’Golden Girl’’ ; la qualité de la vidéo était telle que tous les feux se sont mis sur le groupe et surtout sur Jey RSPCTME. Les fans étaient heureux de découvrir autant de qualité et de professionnalisme chez un aussi jeune artiste gabonais mais c’était sans compter avec Micky R.

Mwana Popi, c’est le titre de la vidéo (souvenez vous, on vous en a parlé ici), le concept et le titre ont été tellement forts que cela a projeté le groupe tout entier a une dimension au delà des frontières du pays.

En effet, depuis près d’un mois déjà le collectif BGMFK a entamé une véritable tournée en Europe et notamment en France ou ils ont été invité par Claudy Siar sur le célèbre plateau de l’émission Couleurs Tropicales sur RFI.

Après l’étape RFI, on les a retrouvés sur Africa Numéro 1 France avec Pheel PAMBOU et c’est avec beaucoup de plaisir que l’on a découvert la programmation de leur tournée à Paris.

Certains verraient cela comme une petite victoire et même un non évènement, mais lorsqu’on connaît le groupe, on comprend par ou ils sont passés et surtout ce qui les a emmenés à ce niveau : le travail.

Les clips de BGMFK passent en boucle sur les chaines internationales, ils sont reçus dans des medias internationaux et surtout le public reprend euphoriquement leur titre a chacune de leurs étapes ; ceci est un pas, un pas vers le POSSIBLE. Grace a BGMFK, les artistes gabonais de leur génération savent que c’est possible, c’est possible d’essayer de se faire une place a force de travail et de persévérance.

Nous on leur dit MERDE pour la suite et on pense que chacune des réussites du collectif BGMFK est une réussite pour le Gabon en entier.

Previous post

En images la sortie de l'album 'Original IBOGA'

Next post

KAZ, la force tranquille…

Tromatix

Tromatix

0 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *