AudioNews

2016: Top 10 de Tromatix!

L’année qui vient de s’achever a été un tout petit peu avare en sorties d’albums, de maxi voire de mixtapes. Seuls quelques artistes ont réussi à proposer des produits sur le marché. Notamment, Mâât Seigneur Lion avec « Ngozé » (Zorbam Produxions), son premier album solo. Il y a aussi Ova Kila Wise avec « Speaker Soldier », un album de 15 titres, riche en sonorité dancehall et raggae. The Consciencious Rhythm Chapter (CRC), un groupe formé de Do Le Micrographe, Eks Dareckless, Stenthor, Farrello, Masta et Jez Lathez, a mis à l’appréciation du public un album en téléchargement libre « Chapitre Premier », une belle Å“uvre artistique.

Pour ce qui est des maxi, « Dreamer » de NG Bling a été l’une des rares sorties suivie de la mixtape « System » du groupe BGMFK. Les labels ont réellement rivalisé de talents pour permettre à leurs artistes d’être plus que présents grâce à la promotion d’un grand nombre de singles. De AfricaDream, The Node Music, Tromatix, Bwat’Amuzik, Street Music Records, True Nation, -Club Clvssique et bien d’autres, l’accent a été de mettre un point d’honneur à la promotion des singles.

Le Top 10 de l’année 2016 sur Tromatix.com est composé comme suit:

1.NG Bling – Donnes Seulement (AfricaDream)
2.Ova Kila Wise – Never Give Up (Hustlers Prayerz)
3.Lexical Flo РB̩b̩ Ndoss (Ind̩pendant)
4.BGMFK – Comme Dab (Club Clvssique)
5. Tris – Ils N’ont Pas le Niveau (Tromatix Productions)
6.Styve РPana Rmx (Ind̩pendant)
7.Giga Boro РTe Souviens РTu? (Ind̩pendant)
8.Bob Starr РCaf̩ Au Lait (Street Music Records)
9.Zeben – Itonda (Mapane Industrie)
10.Kaz RnbKiller – Rude Boy (Mapane Connexe Recordz).

Pour Tromatix, Séif Mostley.

Previous post

Tris: "James Bond" [single]!

Next post

Ba'Ponga: "T’emmener Loin D'Ici" [Le Clip]!

Tromatix

Tromatix

1 Commentaire

  1. Yousseph layon de Nzeng
    4 janvier 2017 at 11 h 10 min — Répondre

    Sans vouloir jouer l’expert,il me semble que ce classement n’est pas tout à fait objectif.Je sais pas vraiment sur quelle base est fondé votre classement, étant donné que bon nombre de titres sur ce classement sont totalement inconnu du grand publique. Certes,la majorité,sinon la totalité ont été clipés, mais très tardivement,ce qui n’a pas permis au grand nombre d’apprécier ces titres,vu que rares sont les connaisseurs qui savent encore que c’est à la radio que l’on découvre les artistes,et qu’on soit toujours en avance sur les sorties musicales. Étant donné que c’est la télé qui vulgarise et popularise les artistes, puis les bars et les boites de nuit prennent le relais,il me semble que les six dernières places sont a revoir,mais également que Tris devrait se trouvé à la quatrième place. En ce qui concerne la basse de production,de sorties musicales sur la scène hip-hop gabonaise, je pense que c’est justement lié à la chute des grands labels,tels que EBEN, DP ou Zorbam,etc…c’est labels qui impulsaient une certaine dynamique dans le paysage hip-hop,une rivalité entre les artistes et maximisaient sur les productions,les clips vidéos et les promos télé. Aujourd’hui le succès des labels et leur longévité sont étroitement liés à la durée de succès des artistes qui les créent, pour la majorité, et vu que le succès de nos jeunes artistes,qui pour la plupart ne cherchent qu’à surfer sur la vague au lieu d’envisager des véritables carrières,ces labes ont également de succès éphémère…yousslayon

Répondre à Yousseph layon de Nzeng Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *